..
   ..
   
                ( )        ( )         ( )         ( )         ( )     
  > > Le Forum Franais

 
  : 1  
23-09-2005, 03:03 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Le Livre Du Jeune


Conditions de l'obligation et de la validit du jene

Q. 738: Une fille a atteint l'ge de la responsabilit lgale, mais ne peut pas faire le jene du mois de Ramadan en raison de la faiblesse de sa constitution physique. Aprs la fin du mois de Ramadan, elle se trouve dans l'incapacit de rattraper le jene qu'elle a rat et elle reste ainsi toute l'anne jusqu' l'arrive du mois de Ramadan suivant. Quel est le jugement lgal la concernant?

R. - L'incapacit de faire le jeune et de le rattraper pour la seule raison de la faiblesse et le manque de puissance n 'annulent pas l'obligation qu'elle a de rattraper le jeune qu'elle a rat. Le jugement la concernant est l'obligation de rattraper ce qu'elle a rat en matire du jeune du mois de Ramadan.

Q. 739: Quel est le jugement concernant les filles qui viennent d'atteindre l'ge de la responsabilit lgale et qui eprouvent une certaine difficult faire le jene? Est-ce que l'ge de neuf ans est celui de la responsabilit lgale chez les filles?

R. - D'aprs les us en vigueur, l'age de la responsabilit lgale chez les filles est l'accomplissement de neuf ans lunaires. Il leur faut faire le jeune en atteignant Cet ge et il ne leur est pas loisible de l'abandonner sous des prtextes non valables. Toutefois, elles peuvent casser le jeune seulement au cas o il leur cause une nuisance ou un enibarras grave.

Q. 740: Je ne sais pas exactement quand j'ai atteint l'ge de la responsabilit

lgale. Je vous prie donc de m'clairer en m'indiquant l'ge o je dois rattraper les prires et le jene que j'ai rat, ou bien il m'est suffisant de le rattraper du fait que cette question m'tait inconnue?

R. - Tu ne dois rattraper que le jeune que tu a rat tout en sachant avec certitude que tu devais le faire, de faon premptoire, aprs avoir atteint l'age de la responsabilit lgale. Pour ce qui est du jeune, au cas o tu l'avais cass dlibrment aprs avoir atteint la pubert certaine, il te faut alors le rattraper et verser, en plus, l'amende expiatoire.

Q. 741: Une fille g de neuf ans et dont il lui est obligatoire de faire le jene, s'est vue casser le jene car il lui tait difficile de le continuer. Doit-elle rattraper le jene qu'elle a rat ou non?

R. - Elle doit rattraper le jene du mois de Ramadan qu'elle a rat.

Q. 742: Quel est, du point de vue du rattrapage et de l'amende expiatoire, le jugement lgal concernant une personne qui renonce faire le jene parce qu'elle pense avoir, pour une raison assez valable, cinquante et un pour cent de chances de ne pas tre concerne par l'obligation du jene, et ce avant de constater, plus tard, que le jene lui tait obligatoire?

R. - Au cas o le renoncement au jene du mois de Ramadan est d au seul fait de son obligation peu probable, il est alors obligatoire, partir de l'nonc de la question, de rattraper le jene qu 'on a rat et de verser l'amende expiatoire. Mais si ce renoncement est d la crainte d'une nuisance qui pourrait tre occasionne par le jene, ou n 'importe quelle autre raison rationnellement admissible, il est alors obligatoire de rattraper le jeune qu'on a rat, niais sans verser l'amende expiatoire.

Q. 743: Une personne qui faisait son service militaire, l'an dernier, n'a pas pu faire le jene du mois de Ramadan, en raison de son voyage vers la rgion o elle faisait son service et de ses conditions de vie dans cette rgion. Cette personne se trouve toujours dans la mme rgion et il lui est fort possible de ne pas pouvoir s'acquitter du jene du mois de Ramadan de l'anne actuelle. Doit-elle verser l'amende expiatoire, tout en rattrapant le jene de ces deux mois, aprs la fin de son service militaire?

R. - La personne qui rate le jene du mois de Ramadan pour une raison qui est le voyage qui continue constituer une raison valable pour ne pas faire le jene du mois de Ramadan suivant, doit seulement rattraper le jene qu'elle a rat sans verser l'amende expiatoire.

Q. 744: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui fait le jene et qui est aussi en tat de janaba et qui reste ainsi, par inattention, jusqu' l'appel la prire de midi et l elle procde au lavage par plonge dans l'eau (ghosl irtimasi). Doit-elle rattraper le jene au cas o elle se rend compte de ce fait aprs le lavage?

R. - Si elle procde au lavage par plonge dans l'eau, tout en oubliant le fait qu'elle est en jene ou sans faire attention ce fait, son lavage est alors valide et il ne lui est pas obligatoire de rattraper le jene.

Q. 745: Y- a-t-il quelque chose de problmatique en ce qui concerne le jene d'une personne ayant l'intention d'arriver son lieu de domicile avant midi mais qui est empche de l'atteindre au moment voulu, par un accident de la route. Doit-elle verser l'amende expiatoire ou bien il lui est suffisant de rattraper le jene?

R. - Le jeune n'est pas valide pendant le voyage. La personne concerne doit rattraper le jene du jour o elle n'a pas pu atteindre son lieu de domicile sans verser aucune amende expiatoire.

Q. 746: Est-ce que le rattrapage du jene du mois de Ramadan et le versement de l'amende expiatoire sont obligatoires pour l'aronaute qui travaille sur un avion qui vole sur une haute altitude dans le cadre d'un vol vers un pays lointain, qui dure deux heures et demi ou trois heures, au cas o cet aronaute se trouve dans le besoin de boire de l'eau toutes les vingt minutes pour pouvoir se maintenir?

R. - Si le jene lui porte atteinte, il peut casser le jene, par la consommation de l'eau, mais il doit le rattraper sans verser l'amende expiatoire.

Q. 747: Est-ce que le jene de la femme s'annule au cas o elle a ses menstrues deux heures ou moins avant l'appel la prire du crpuscule au mois de Ramadan?

R. - Son jeune s'annule.

Q. 748: Quel est le jugement lgal concernant le jene d'une personne qui plonge dans l'eau tout en mettant des vtements spciaux (comme ceux de la plonge sous marine, par exemple) qui ne permettent pas l'humidit d'atteindre son corps?

R. - Si ce vtement est coll sa fte, la validit de son jeune devient alors problmatique et il finit par prcaution le rattraper.

Q. 749: Est-il loisible de voyager intentionnellement pendant le mois de Ramadan dans le but de casser le jene et se dbarrasser ainsi de l'embarras de jener?

R. - Rien ne l'empche; car si l'on voyage rien que pour fuir le jeune, le fait de casser le jene devient alors obligatoire.

Q. 750: Une personne a s'acquitter d'un jene obligatoire et dcide de le faire. Mais un empchement intervient et ne lui permet pas de s'en acquitter: elle avait fait ses prparatifs pour voyager, aprs le lever du soleil, puis elle a voyag et est revenue l'aprs-midi, sans rien consommer qui pourrait casser son jene, mais elle avait toutefois manqu de prononcer l'intention de faire le jene au moment lgalement fix. Est-il loisible, pour cette personne, de prononcer l'intention du jene recommandable sachant que le jour en question tait l'un des jours o il est recommandable de faire le jene?

R. - Si cette personne avait rattraper le jene du mois de Ramadan, la prononciation de l'intention de faire le jene recommandable devient alors invalide, mme si elle a lieu aprs l'coulement du temps lgalement fix pour la prononciation de l'intention du jene obligatoire.

Q. 751: Je suis victime du tabagisme. Je ne peux donc pas m'empcher de m'nerver pendant le mois de Ramadan, ce qui est trs embarrassant pour ce qui est de mes rapports avec les membres de ma famille. De plus, je souffre beaucoup de l'tat de mes nerfs. Quelle est alors ma responsabilit lgale?

R. - Tu dois faire le jene du mois de Ramadan et il ne t'est pas permis de fumer lors que tu jenes. Il n 'est pas loisible d'tre nerveux sans raison dans ses rapports avec les autres et il il existe aucun rapport entre l'abandon de la cigarette et la colre.

Q. 752: Est-ce que le jene est obligatoire pour la femme enceinte pendant les premiers mois de la grossesse?

R. - Le seul fait d'tre enceinte n'annule pas l'obligation du jene. Nammoins, si la femme craint, pour des raisons rationnellement admises, que le jene ne l'expose, elle-mme, ou n 'expose l'embryon un danger quelconque, le jene cesse alors de lui tre obligatoire.

Q. 753: Est-ce que le jene est obligatoire pour la femme enceinte qui ne sait pas si le jene est, ou n'est pas, nuisible pour l'embryon?

R. - Si elle craint, pour des raisons rationnellement admissibles que le jeune ne constitue un danger quelconque pour l'embryon, il lui est alors obligatoire de ne pas jeuner. sinon, elle doit jeuner.

Q. 754: Une femme allaitait son enfant tout en tant enceinte. En mme temps, elle s'acquittait du jene du mois de Ramadan. Elle finit par accoucher d'un enfant mort. Quel est alors le jugement lgal concernant cette femme au cas o, ds le dbut, elle avait fait le jene tout en n'excluant pas l'ventualit du danger pour l'embryon, et ce du point de vue;

1- de la validit ou de la non validit de son jene.

2- de l'obligation ou de la non obligation de verser le prix du sang (diyya).

3- et que devient le jugement la concernant au cas o elle excluait l'ventualit du danger pour l'embryon?

R. - Si elle jene tout en craignant, pour des raisons rationnellement admissibles, l'ventualit du danger, ou Si elle constate, par la suite, que le jeune lui tait nuisible, ou qu'il tait nuisible pour l'embryon, son jeune est alors non valide et elle se doit de le rattraper. Quant l'obligation de verser le prix du sang, elle dpend de la possibilit de pouvoir prouver que la mort ait t occasionne par le jene de la mre.

Q. 755: J'tais enceinte et Dieu, qu'Il soit lou, m'a donn un enfant et je le nourris actuellement de mon lait. Le mois bni de Ramadan arrivera prochainement, si Dieu le veut, et je suis en tat de pouvoir faire le jene. Mais si je le fais, mon lait sera certainement tari, car je suis de constitution physique fragile et mon enfant exige d'tre allait toutes les dix minutes. Que dois-je faire?

R. - Si vous craignez que le jene ne cause la diminution ou le tarissement du lait de sorte constituer un danger pour l'enfant,

il vous est alors loisible de ne pas jener. Mais vous devez alors verser, aux pauvres, une amende expiatoire de la valeur d'une mesure (madd) de nourriture pour chaque jour non jen, tout en rattrapant, plus tard, le
jene que vous avez manqu.

La maladie et l'interdiction du jene par le mdecin:


Q. 756: Certains mdecins non pratiquants, du point de vue religieux, interdisent le jene leur malade sous le prtexte du danger. Est-ce que l'avis de ces mdecins constitue une preuve valable du point de vue lgal?

R. - Si le mdecin n'est pas un homme de canfiance et si son avis n 'est pas rassurant dans le sens o il n 'est pas en rapport avec une crainte effective de la nuisance, son avis ne doit pas alors tre pris en cansidration.

Q. 757: Ma mre tait malade pendant 13 ans environ. Elle tait donc priv du jene et je sais pertinemment que la privation de cette obligation tait due son besoin d'utiliser le medicament. Je vous prie de nous clairer: doit-elle rattraper le jene qu'elle avait rat?

R. - Si son incapacit de faire le jene tait occasionne par la maladie, elle n'a pas rattraper le jene qu 'elle avait rat.

Q. 758: Je n'ai pas fait le jene depuis ma pubert jusqu' l'ge de douze ans, en raison de la fragilit de ma constitution physique. Quelle est, maintenant, ma responsabilit lgale?

R. - vous devez rattraper le jene du mois de Ramadan que vous avez rat depuis l'ge de la responsabilit lgale. Au cas o le jene du mois de Ramadan est abandonn dlibrment et sans excuse lgale, le rattrapage doit tre accompagn du versement de l'amende expiatoire (kaffara).

Q. 759: L'ophtalmologue m'a interdit de faire le jene et m'a dit que je ne dois aucunement jener cause d'une maladie que j'ai l'oeil. Son avis ne m'a pas inspir confiance et je me suis mis jener, mais j'ai eu quelques problmes en sorte que, parfois, je ne sentais aucun mal jusqu'au moment de casser le jene, mais parfois, je me sentais mal l'aprs-midi. J'hsitais entre l'abandon du jene et la rsignation supporter la douleur, mais je continuais jener jusqu'au coucher du soleil. La question est de savoir si, par principe, je dois jener, puis si je dois, ou non, continuer jener jusqu'au coucher du soleil, pendant les jours o je commence le jene sans savoir si je pourrais le continuer, et enfin comment je dois prononcer l'intention du jene?

R - Si l'avis du mdecin musulman de confiance vous donne l'assurance que le jeune ne vous est pas nuisible ou qu 'il peut constituer un danger pour votre oeil, vous ne devez pas alors faire le jeune et le jeune ne vous est mme pas permis. De ce fait, il n 'est pas valide de prononcer l'intention du jeune avec la crainte de s'exposer au danger. Mais vous pouvez le faire au cas o vous ne craignez pas le danger et la validit de votre jeune dpend alors de l'inexistence effective du danger.

Q. 760: J'utilise des lunettes mdicales et l'tat de ma vision est assez inquitant actuellement. Le mdecin m a dit que si je n'agis pas dans le sens de soigner mes yeux, la faiblesse de ma vision ira en augmentant. Que devient alors le jugement lgal me concernant si je n'arrive pas m'acquitter du jene du mois de Ramadan?

R. - Si le jene est nuisible pour ton oeil, le jene ne vous est alors pas alors obligatoire. Il vous est donc obligatoire de ne pas jeuner. Si voire maladie dure jusqu 'au Ramadan suivant, vous devez alors verser, aux pauvres, une amende expiatoire de la valeur d'une mesure de nourriture pour chaque jour de jene.

Q. 761: Ma mre est atteinte d'une maladie grave et nion pre souffre, de son ct, d'une faiblesse physique Tous les deux font le jene et il va de soi que, parfois, le jene les rend encore plus malades.

Je n'ai pas pu les convaincre, jusqu' maintenant, de ne pas jener, au moins lorsque leurs situations respectives s'aggravent. Nous vous prions de nous donner le jugement lgal les concernant.

R. - Le critre qui dtermine si le jene joue un rle dans l'apparition de la maladie, dans son volution, ou si l'on est incapable de faire le jene, est le diagnostic que fait la personne, elle-mme, de sa propre situation. Si cette personne jene tout en sachant que le jene lui est nuisible, son jene est alors illicite.

Q. 762: Un mdecin spcialiste m'a opr, l'an dernier, du rein et m'a conseill de ne plus jener jusqu' la fin de mes jours. Mais je ne sens actuellement aucun problme et je mange et bois d'une manire tout fait naturelle sans sentir aucune manifestation de la maladie. Quelle est alors ma responsabilit lgale?

R. - Si vous-mme, vous ne sentez pas que le jene vous est nuisible et vous ne possdez aucune preuve lgale sur ce fait, le jene du mois de Ramadan vous est alors obligatoire.

Q. 763: Est-il obligatoire de respecter l'avis mdical qui interdit de faire le jene, tout en prenant en considration le fait que certains mdecins ne connaissent pas les questions lgales?

R - Si le sujet responsable est convaincu de l'avis mdical selon lequel le jene lui est nuisible, ou si l'avis mdical ou toute autre ide d'origine rationnelle lui font craindre la nuisance conscutive au jene, le jene cesse de lui tre obligatoire.

Q. 764: Je souffre de calcul rnals dans mes reins et le seul moyen d'empcher les calculs de se rassembler dans les reins est la consommation continuelle de liquides. Les mdecins pensent que je ne dois pas jener, mais je voudrais savoir mon devoir et ma responsabilit lgale en ce qui concerne le jene du mois bni de Ramadan?

R. - Si la prvention de la maladie du rein implique que vous consommez de l'eau ou d'autres liquides pendant la journe aussi, le jene cesse alors de vous tre obligatoire.

Q. 765: Les personnes atteintes du diabte sont traites l'insuline
qu elles prennent, sous la forme de piqres, une ou deux fois par jour, tout en ne distanant ni ne retardant leurs repas, car cela peut baisser le taux du sucre dans le sang et conduire l'vanouissement ou des frissons spasmodiques. Les mdecins leur conseillent donc de prendre quatre repas par jour. Nous vous prions de nous donner votre avis en ce qui concerne ces personnes.

R. -si, pour ces personnes, le fait de ne pas consommer de la nourriture et de l'eau dans l'intervalle allant de l'aube jusqu 'au coucher du soleil leur est nuisible, non seulement le jene ne leur est pas obligatoire, mais il leur est mme illicite.

:








..





  : 2  
23-09-2005, 03:10 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

A propos de ce qui annule le jene

Q. 766: Est-ce que le jene d'une personne s'annule au cas o elle saigne de la bouche?

R. - Cela n'annule pas le jene, mais cette personne doit se garder de laisser le sang arriver l'oesophage.

Q. 767: Nous vous prions de donner votre avis en ce qui concerne l'usage de la poudre ternuer (su'ut), par la personne qui fait le jene du mois bni de Ramadan.

R. - Si son usage entrane la pntration de quelque chose dans l'oesophage, par la voie du nez, elle n 'est alors pas permise pour la personne qui fait le jeune.

Q. 768: Est-ce que le jene s'annule par l'usage du produit connu sous le nom de "Nass", qui est fabriqu de feuilles de tabac et d'autres ingrdients et qu'on met sous la langue, pour quelques minutes, avant de la cracher?

R. - Le jene s'annule obligatoirement si l'on avale la salive mlange avec le produit connu sous le nom de "Nass".

Q. 769: Il existe un mdicament utilis dans le traitement de l'asthme. Il s'agit d'une petite ampoule contenant un liquide sous pression. En appuyant, elle libre dans la bouche des gouttelettes qui laissent dgager un gaz qui pntre jusqu'aux poumons et participe l'apaisement de la crise. Le patient peut tre oblig de l'utiliser plusieurs fois par jour. La question est de savoir s'il est possible de faire le jene tout en utilisant ce mdicament sans lequel il est impossible de pouvoir jener ou, plutt, le jene devient trs pnible.

R. - Si le produit qui pntre par,la bouche et arrive jusqu 'aux poumons n'est rien que de l'air, son usage n'altre pas le jene. Mais si l'air est accompagn d'un autre produit, mme sous la forme d'une vapeur, la validit du jene devient alors problmatique. Il faut donc viter l usage de ce mdicament sauf au cas o la patient ne peut continuer le jene qu'avec beaucoup de difficults

Q. 770: Ma question est au sujet du jene. Mes gencives saignent et, le plus souvent, ma salive est mlange avec du sang et je ne sais pas si la salive que j'avale est accompagne, ou non, de sang. Je vous prie de m'aider clairer ce problme.

R. - Le sang qui coule des gencives et qui se mlange avec la salive est lgalement pur. Il peut donc tre aval sans problme. Rien n 'empche donc d'avaler la salive mme si l'on doute qu 'elle est mlange de sang, car elle n'altre pas la validit du jene.

Q. 771: J'ai fait le jene de l'un des jours du mois de Ramadan sans me brosser les dents. Je n'ai pas voulu avaler les restes de nourriture mais elles ont pntr malgr moi dans mon estomac. Dois-je rattraper le jene de ce jour?

R. - Si vous ne savez pas qu 'il y avait des restes de nourritures entre vos dents et que ces restes peuvent pntrer dans votre estomac et si elles pntrent malgr vous et sans que vous ne le vouliez, votre jene
n 'est en rien altr.

Q. 772: Est-ce que l'coulement d'une grande quantit de sang des gencives d'une personne en jene annule son jene? Cette personne peut-elle verser de l'eau sur sa tete, partir d'un ustensile?

R. - L'coulement du sang des gencives n 'annule le jene que si le sang est aval par la personne concerne. Le jene ne s'altre non plus si cette personne verse de l'eau sur sa tte partir d'un ustensile ou tout autre rcipient.

Q. 773: Il existe des mdicaments spciaux (comme la graisse "Ashiav") qu'on pose l'intrieur du corps, pour soigner certaines maladies chez les femmes. Est-ce que ces mdicaments altrent le jene?

R. - L 'usage de ces mdicaments n 'altre pas le jene.

Q. 774: Nous vous prions de nous donner votre honorable avis en ce qui concerne les injections donnes aux personnes en jene pendant le mois de Ramadan, par le dentiste, ainsi que les diverses autres injections.

R. - L 'administration d'injections aux personnes en jene ne pose aucun problme sauf au cas o les produits utiliss contiennent des matires nutritives (comme le srum qu'on injecte dans les artres). Ces produits doivent tre vits; par prvention, pendant le jene.

Q. 775: Est-ce que l'injection des smms nutritifs dans les artres, comme c'est le cas dans les hpitaux, altre le jene?

R. - Il est problmatique d'injecter dans le corps d'une personne en jene, des srums nutritifs, par la voie des artres. On a donc l'viter par prvention.

Q. 776: Puis-je, tout en tant en jene, avaler un comprim prescrit pour le traitement de la tension artrielle, sans pour autant interrompre mon jene?

R. - Rien ne vous empche de prendre ce comprim, s'il est ncessaire de le prendre, pendant le mois de Raniadan, dans le traitement de la tension artrielle, mais cela annule le jene.

Q. 777: Si je pense, comme tant d'autres, que l'usage des comprims dans le traitement des maladies ne s'identifie pas au fait de manger et de boire, puis-je alors l'appliquer sans qu'il n'interrompt mon jene?

R. - Si l'usage des comprims se fait selon la mthode "shiav", il n'interrompt pas le jeune. Mais le jene s'interrompt si les comprims sont avales

Q. 778: Ma femme m'a oblig faire l'amour avec elle pendant le jene du mois de Ramadan. Quel est alors le jugement lgal nous concernant?

R. - Le jugement s'appliquant vous est celui de la rupture volontaire du jene. Vous devez alors rattraper le jene et verser l'amende expiatoire.

Q. 779: Est-ce que le jene s'interrompt si l'homme caresse sa femme pendant le jene du mois de Ramadan?

R. - Tant qu'il ny' a pas d'jaculation de spermes; le jene reste ininterrompu. Sinon les caresses ne sont pas loisibles.

:








..





  : 3  
23-09-2005, 03:19 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Sur le fait de rester volontairement en tat de janaba

Q. 780: Si certaines difficults obligent une personne rester en tat de janaba jusqu' l'appel la prire de l'aube, est-ce que cette personne peut faire le jene le jour suivant?

R. - Rien ne l'empche de faire le jene et de le rattraper quand il ne s'agit pas du jene du mois de Ramadan. Pour ce qui est du jene et du rattrapage du jene du mois de Ramadan, les ablutions sches lui sont obligatoires au cas o elle n 'est pas en mesure de procder au lavage lgal. Mais le jene cesse d'tre valide avec l'abandon de ces ablutions.

Q. 781: Si une personne fait le jene pendant plusieurs jours tout en tant en tat de janaba, sans savoir que la purification correspondante est une condition de la validit du jene, doit-elle verser l'amende expiatoire pour les jours qu'elle a jens en tat de janaba ou bien il lui suffit de rattraper le jene de ces jours?

R. - Si le jour se lve et la personne concerne se trouve encore en tat de janaba tout en tant consciente de ce fait mais en ignorant l'obligation de procder au lavage lgal ou aux ablutions sches, Il lui faut, par
prvention, rattraper le jene et verser l'amende expiatoire. Au cas o l'ignorance est due l'incapacit de connatre le jugement lgal, le versement de l'amende ne lui est apparemment pas obligatoire, mais il vaut mieux la verser par prvention.

Q. 782: Est-il loisible, pour la personne qui est en tat dejanaba, de se laver aprs le lever du soleil et de faire le jene par rattrapage ou par recommandation (istihbab)

R. - Si la personne reste, volontairement, en tat de janaba jusqu'au lever du soleil il ne lui est alors pas valide de jener le mois de Ramadan ni de rattraper ce jene. Pour ce qui est des autres modalits du jene, il lui est valide, plus forte raison, de faire le jene recommand, en particulier.

Q. 783: L'un des frres croyants a pos la question suivante: tant mari dix jours avant le dbut du mois de Ramadan, et ayant entendu que le jugement lgal, concernant la personne qui est en tat dejanaba, est de se laver avant l'appel la prire de midi, au cas o l'tat de janaba est intervenu aprs l'appel la prire de l'aube, et d'avoir ainsi son jene comme parfaitement valide. Il prtend avoir t parfaitement certain de la validit de ce jugement et de ce fait, il faisait l'amour avec sa femme avant de comprendre, ultrieurement, qu'il n'en tait pas ainsi. Quel est alors le jugement concernant cette question?

R. - Le jugement concernant le fait d'tre, volontairement, en tat de janaba aprs l'aube est le mme que celui de l'interruption volontaire du jeune: le rattrapage du jene et le versement de l'amende expiatoire.

Q. 784: Une personne passe une nuit du mois de Ramadan dans l'hospitalit d'une autre. Elle jacule, au milieu de la nuit, la suite d'un rve de nature sexuelle et comme elle est hte et ne possde pas d'autres vtements, elle prononce l'intention de voyager le lendemain pour ne pas faire le jene. Ainsi, elle sort aprs l'appel la prire de l'aube sans rien manger et avec l'intention de voyager. La question est de savoir si l'intention de voyager annule, pour cette personne, l'obligation de verser l'amende expiatoire?

R. - Le seui fait d'avoir l'intention, pendant la nuit, de voyager et de voyager effectivement le lendemain ne suffit pas pour l'annulation de l'amende expiatoire au cas o la personne concerne se trouve en tat de janaba avant l'aube, sans pour autant, prendre l'initiative de procder au lavage lgal ou aux ablutions sches.

Q. 785: Est-il loisible, pour la personne qui ne trouve pas d'eau ou qui a d'autres excuses lui permettant de ne pas procder au lavage lgal (en dehors de celui du manque de temps), de se mettre volontairement en tat de janaba, dans les nuits du mois de Ramadan?

R. - Si son obligation lgale est de faire les ablutions sches et s'il possde le temps suffisant de pocder ses ablutions, il lui est alors loisible de se mettre en tat de janaba dans la condition indique.

Q. 786: Quel est le jugement lgal concernant le jene d'une personne qui s est reveille, une nuit du mois bni de Ramadan, avant l'appel la prire de l'aube, sans se rendre compte du fait qu'elle tait en tat de janaba, et qui s est rendormie pour se rveiller, pendant l'appel la prire de l'aube pour se rendre compte du fait qu'elle tait en tat de janaba et que l'intervention de l'tat de janaba avait eu lieu avant l'appel la prire de l'aube?

R. - Son jeune est valide sauf au cas o elle ne se rend pas compte de l'intervention de la janaba avant l'appel la prire de l'aube.

Q. 787: Quel est le jugement lgal concernant le jene du sujet responsable qui se rveille aprs l'appel la prire de l'aube, pendant le mois de Ramadan, et trouve qu'elle est en tat de janaba et se rendort, pour se rveiller aprs le lever du soleil (sans faire la prire du matin) remettant ainsi le lavage lgal jusqu'au moment de l'appel la prire de midi, puis se lave aprs cet appel et s'acquitte des deux prires de midi et de l'aprs-midi?

R. - Son jene est valide et ne s'altre pas par la remise du lavage
jusqu ' midi.

Q. 788: Quel est le jugement lgal concernant le jene d'un sujet responsable qui souponne, avant l'appel la prire de l'aube, avoir t en tat de janaba mais qui ne prend pas son doute en considration et se rendort pour se rveiller aprs l'appel la prire et se rend compte du fait qu'il avait t en tat de janaba avant l'appel la prire de l'aube?

R. - Si cette personne ne constate pas, aprs son premier rveil, la prsence des traces de la janaba, et considre -sans le constater- qu'il ne s'agissait, pour elle, que d'une simple ventualit d'ejaculation nocturne, puis se rendort et se rveille aprs l'appel la prire, Son jene reste valide mme si elle constate, par la suite, que l jaculation nocturne avait eu lieu avant l'appel la prire de l'aube.

Q. 789: Quel est le jugement lgal concernant la prire et le jene d'une personne qui se lave, au mois de Ramadan, avec de l'eau impure et se souvient, une semaine, plus tard, que l'eau tait impure?

R. - Sa prire n 'est pas valide et doit-tre rattrape. Par contre son jene est valide.

Q. 790: Une personne atteinte d'une maladie dont le syndrome est l'coulement perptuel de gouttes d'urine qui ne s'interrompent que pour une heure ou plus. Quel est le jugement lgal concernant le jene de cette personne qui, de plus, se trouve, certaines nuits, en tat de janaba et se rveille, parfois, une heure avant l'appel la prire pour se laver, mais elle craint que du spermes ne s'coule avec des gouttes d'urine. Que peut faire cette personne pour retrouver le temps de la prire tout en conservant sa puret lgale?

R. - Si cette personne procde au lavage lgal conscutive la janaba, ou si elle le remplace par les ablutions sches avant l'appel la prire du matin, son jene est alors valide, mme si, aprs cela, il y a coulement involontaire de spermes.

Q. 791: Quel est l'intervalle du temps pendans lequel peut se laver une personne qui dort aprs ou avant l'appel la prire du matin et jacule lors de son sommeil pour se rveiller aprs l'appel la prire.

R. - D'aprs l'nonc de la question, la janaba ,naltre pas le jene du jour en question. Mais la personne concerne doit se laver pour la prire, et elle peut remettre le lavage jusqu 'au moment de la prire.

Q. 792: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui oublie de se laver de la janaba pour s'acquitter du jene d'un jour du mois de Ramadan ou de tout autre jour, et ne s'en rappelle que plus tard, dans la journe?

R. - Le jeune s 'annule si la personne concerne oublie de se laver et reste en tat de janaba jusqu' l'aube, au cas o le jeune est celui du mois de Ramadan. Le rattrapage du jene du mois de Ramadan doit tre soumis, par prvention, cette mme rgle. Pour ce qui est des jours de jene ne faisant pas partie du mois de Raniadan, le jene ne s'annule pas dans les mmes conditions.

:








..





  : 4  
23-09-2005, 03:25 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

La masturbation chez la personne en jene et dans d'autres conditions


Q. 793: Il y a environ sept ans, j'ai annul mon jene pendant plusieurs jours du mois de Ramadan en me masturbant. Mais je ne connais pas le nombre de jours dont j'ai manqus le jene et qui se situaient dans trois des mois de Ramadan. Je ne pense pas qu'ils soient infrieurs 25 ou 30 jours. De ce fait, je ne connais pas exactement la nature de ma responsabilit lgale et je vous prie de me fixer la valeur de l'amende expiatoire que je dois verser.

R. - Pour chaque jour de jene du mois de Ramadan annul par la masturbation, qui est est acte lgalement illicite, deux amendes expiatoires doivent tre verses. Celles-ci comprennent, en plus du jene de soixante jours, pour chaque jour de jene annul, la fourniture de nourriture pour soixante personnes parmi les pauvres. Pour ce qui est de la nourriture fournir soixante pauvres, pour chaque jour de jene annul, vous devez donner chacun d'eux une mesure de nourriture (madd). Quant l'argent, il ne fait pas partie de l'amende expiatoire, mais il t'est possible de le donner au pauvre qui se charge, lui-mme, d'acheter de la nourriture et de l'accepter sous le titre de l'amende expiatoire. Pour ce qui est du prix de la nourriture servant d'amende expiatoire, il est dterminer en f onction de la valeur du produit choisi pour servir d'amende expiatoire. Ce produit peut tre du bl, du riz ou n 'importe quelle autre nourriture. Pour ce qui est du nombre de jours de jene que vous avez annuls par la masturbation, vous devez les rattraper et verser l'amende expiatoire correspondante en considrant le nombre de ces jours dont vous pensez, avec certitude, en avoir annul le jene.

Q. 794: Est-ce que le sujet responsable qui sait que la masturbation annule le jene et se masturbe dlibrment doit verser l'amende expiatoire de la masturbation et de la rupture du jene? Et quel est le jugement lgal le concernant s'il se masturbe en ignorant que la masturbation annule le jene?

R. - S'il se masturbe dlibrment, il doit verser l'amende expiatoire de la masturbation et de la rupture du jene, dans les deux situations.

Q. 795: J'ai senti qu'il y a eu coulement de spermes au mois bni de Ramadan, sans que je fasse aucun des actes conduisant l'coulement de spermes en dehors du trouble que j'ai eu lors d'une communication tlphonique avec une femme ne faisant pas partie de ma parent et qui m'est interdite du point de vue des rapports sexuels. Je vous prie de me dire si mon jene est valide ou non, sachant que je n'ai pas fait la communication tlphonique avec elle dans le but d'prouver du plaisir. Dois-je, au cas o mon jene n'est pas valide, verser l'amende expiatoire?

R. - Votre jene reste valide et, de ce fait, Vous n'avez pas a verser l'amende expiatoire si l'coulement de spermes a eu lieu malgr vous et si, d'ordinaire, vous ne connaissez pas ce phnomne chaque fois que vous parlez avec une femme et si, enfin, la comunication tlphonique
n 'avait pas pour but, prouver du plaisir ou d'obir d'autres intentions douteuses.

Q. 796: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui a t victime de la masturbation, pendant des annes et lors du mois du jene et des autres mois aussi?

R. - La masturbation est absolument interdite. Avec l'jaculation conscutive la masturbation on est en tat de Janaba. Et si elle a lieu quand on est en jene, ce jene est alors annul comme tait altr par l'intervention d'un acte illicite. Si la personne concerne fait la prire ou le jene tout en tant en tat de janaba, sans se laver ou procder aux ablutions sches, sa prire et son jene sont alors annuls et doivent tre rattraps.

Q. 797: Est-il loisible, pour le mari, de se faire masturber par la main de sa femme, et y a-t-il une diffrence entre cette masturbation qui se fait lors de l'acte sexuel et celle qui se fait en dehors de cet acte?

R. - Rien n'empche le mari de caresser sa femme et de faire en sorte que son corps soit touch par le sien jusqu 'a' l'jaculation. De mme, rien n 'empche la femme de caresser l'organe de l'homme jusqu'a
l' jaculation et cette jaculation ne fait pas partie de l'jaculation illicite.

Q. 798: Est-il loisible, pour une personne clibataire, de se masturber la demande du mdecin et en vue d'une analyse mdicale, au cas o la masturbation est le seul moyen d'extraire les spermes?

R. - Cela n 'est pas exclure au cas o le traitement n 'est pas possible autrement.

Q. 799: Certaines cliniques demande l'homme de se masturber pour les buts de l'analyse mdicale des spermes visant savoir s'il est capable de reproduire. Est-ce que la masturbation est loisible dans cette condition?

R. - La masturbation est lgalement illicite, mme pour savoir si on est, ou on n'est pas, capable de reproduire, sauf si le diagnostic de la maladie ayant caus l'incapacit des deux poux de reproduire dpend de ce seul moyen.

Q. 800: Est-il loisible d'extraire les spermes par le procd scientifique suivant: masser les prostates avec la pntration du doigt de la personne elle-mme dans l'anus de sorte faire sortir les spermes sans l'jaculation et les autres sensations de relchement physiques?

R. - Cet acte n 'est pas loisible en lui-mme, car il fait partie de la masturbation illicite.

Q. 801: Est-il loisible, pour le mari loign de sa femme, de l'imaginer pour rveiller le dsir?

R. - L'imagination lie au dsir est interdite si elle se fait dans le but d'atteindre l'ejaculation, ou si la personne concerne sait qu'elle pourrait aboutir l'ejaculation.

Q. 802: Une personne a fait le jene du mois de Ramadan au dbut de l'ge de la responsabilit lgale, mais elle a eu une jaculation nocturne et a continu jener, pendant plusieurs jours, sans savoir qu'elle doit se purifier de la janaba pour les raisons du jene. Doit-elle rattraper ces jours de jene ou bien est-elle concerne par un autre jugement?

R. - Selon l'nonc de la question, cette personne doit rattraper le jene et verser l'amende expiatoire.

Q. 803: Une personne qui fait le jene du mois de Ramadan a vu un vnement excitant et a jacul. Cela annule-t-il son jene?

R. - Au cas o cette personne a regard dans le but d'jaculer, ou si elle savait que le fait de regarder pouvait aboutir l'jaculation, ou s'il lui arrive, ordinairement d'jaculer en regardant, et elle a continu quand-rnme regarder jusqu ce qu'elle a jacul, le jugement la concernant est alors celui de l'jaculation mdite et voulue.

:








..






78 23-09-2005 03:29 PM.
  : 5  
23-09-2005, 03:35 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Questions relatives la rupture du jene

Q. 804: Est-il loisible de suivre l'exemple des Sunnites, dans les rencontres

publiques et les runions officielles, en ce qui concerne le temps de rompre le jene? Quelle est l'obligation du sujet responsable qui pense qu'une telle attitude n'appartient pas au domaine de l'application du principe de la taqiyya61 et que, de ce fait, les raisons de la respecter ne sont pas prsentes?

R - Il n'est pas loisible, pour le sujet responsable, de suivre l'exemple des autres en ce qui concerne le temps de rompre le jene. Il ne lui est pas non plus loisible de rompre le jene de plein gr mais qu'aprs s'tre assur de la fin de la journe et de l'entre de la nuit, ou en se basant sur une preuve lgale justifiant la rupture du jene.

61 - Taqiyya: principe en vigueur chez les chiites selon lequel il est possible de dissimuler ses vraies opinions ou pratiques au cas o leur dclaration risque de l'exposer l'incomprhension de l'autre ou son agression.

Q. 805: Est-ce que mon jene s'annule si ma mre m'oblige consommer de la nourriture ou de la boisson?

R. - La consommation de la nourriture ou de la boisson annule le jene, mme si elle se fait par obissance ou en rponse aux sollicitations d'une autre personne.

Q. 806: Est-ce que le jene s'annule pour une personne si on recourt la force, pour lui introduire de la nourriture dans la bouche, ou pour lui plonger la tte dans l'eau, ou aussi en l'obligeant rompre le jene en le menaant d'attenter sa vie ou ses biens, et si cette personne rompt le jene sous ces menaces pour se protger elle-mme et protger ses biens?

R. - Le jene ne s 'annule pas pour une personne si on lui introduit de la nourriture dans la bouche, ou si on lui plonge la tte dans l'eau malgr elle. Mais son jene s 'annuIe si, d'elle-mme, elle prend la nourriture
qu 'on l'oblige prendre.

Q. 807: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui fait le jene et qui, par ignorance, entreprend de voyager et rompt son jene, avant midi et avant d'atteindre la limite du dchargement?

R. - Le jugement le concernant est celui de la rupture volontaire du jene.

Q. 808: J'tais enrhum et au lieu de cracher la matire muqueuse qui se runit dans la gorge, je l'ai avale. Est-ce que cela annule mon jene?

D'autre part, j'ai pass quelques jours du mois bni de Ramadan chez un proche parent et le rhume, mais aussi la timidit et l'embarras m'ont oblig procder aux ablutions sches au lieu de procder au lavage lgal. Je suis donc rest sans lavage jusqu' peu avant midi et cela pendant plusieurs jours. Est-ce que le jene que j'ai fait pendant ces jours est valide ou non. Et au cas o il ne l'est pas, dois-je ou non verser l'amende expiatoire?

R. - Le fait d'avaler la matire muqueuse n'annule pas le jene, mais le rattrapage du jene s'impose, par prvention, au cas o cette matire est avale aprs son arrive aux environs de la rgion buccale. Pour ce qui est de l'abandon du lavage lgal l'aube de la journe du jene et de son remplacement par les ablutions sches, cela n'annule pas le jene, au cas o ces ablutions ont eu lieu pour une raison lgale, ou la limite du temps lgal, ou par manque de temps ncessaire cet effet. Sinon le jene des jours indiqus n 'est pas valide.

Q. 809: Je travaille dans une mine de fer et la nature de mon travail m'oblige entrer dans la mine pour y travailler. Avec l'usage des machines de travail, la poussire s'introduit dans ma bouche et cette situation est permanente et se rpte pendant tous les mois de l'anne. Quelle est alors ma responsabilit lgale et est-ce que mon jene est valide dans ces conditions?

R. -Le fait d'avaler de la poussire lors du jene l'annule.Cela est donc viter. Mais le seul fait d'avoir de la poussire la bouche ou dans le nez sans l'avaler n'annule pas le jene

Q. 810: Quel est le jugement lgal concernant une personne en jene qui

fait une injection contenant un produit nutritif et de la vitamine?

R. - Si cette injection se fait dans l'artre et contient un produit nutritif la personne en jene doit l'viter par prvention, et si elle la fait quand-mme, elle doit rattraper le jene, par prvention.

Q. 811: Quel est le jugement lgal d'une personne qui a fait le jene du mois de Ramadan tout en vitant certaines choses qu'elle croyait nuisibles au jene et qui a constat, aprs la fin du mois, que ces choses n'altrent pas le jene?

R. - Le jene reste valide au cas o cette personne n 'avait pas eu l'intention de rompre le jene et n 'avait pratiquement rien fait qui pouvait annuler le jene.

:








..





  : 6  
23-09-2005, 03:41 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Sur l'amende expiatoire relative l'interruption du
jene et sur la valeur de cette amende



Q. 812: Est-il suffisant de donner au pauvre le prix d'une mesure de nourriture pour qu'il achte lui-mme cette nourriture?

R. - Cela est loisible au cas o on est certain que le pauvre achte, au nom de la personne qui verse le prix, de la nourriture et la prend sous le titre de l'amende expiatoire.

Q. 813: Est-ce que la personne mandate pour donner de la nourriture un certain nombre de pauvres peut prendre une partie de l'argent consacre au versement de l'amende expiatoire, comme salaire de son travail dans la prparation de la nourriture?

R. - Elle peut demander un salaire pour son travail dans la prparation de la nourriture, mais elle ne peut pas prlever son salaire sur l'argent consacr l'amende expiatoire.

Q. 814: Une femme n'a pas pu faire le jene en raison de la grossesse ou de l'approche de l'accouchement. Elle savait qu'elle avait rattraper ce jene aprs l'accouchement et avant l'arrive du mois de Ramadan de l'anne suivante. Est-ce que cette femme doit verser l'amende expiatoire du jene de l'anne en question ou de celui des autres annes, au cas o cette femme ne rattrape pas ce jeune et le remet, volontairement ou involontairement, des annes plus tard? Et quelle est, a l'occasion, la diffrence entre la rupture volontaire et la rupture involontaire du jene?

R. - Elle doit verser l'amende expiatoire d'unee seule anne, mme si le rattrapage du jene est remis pour une dure de plusieurs annes. Cette amende est d'une mesure (madd) de nourriture pour chaque jour.
Lamende est obligatoire au cas ou le rattrapage est remis, par insouciance ou sanus raison lgale, jusqu ' l'arrive du mois de Ramadan de l'anne suivante. Quant la remise du rattrapage pour une raison lgale parmi celles qui altrent la validit du jene, elle ne ncessite pas le versement de l'amende expiatoire.

Q. 815: Une femme tait dispense du jene pour une raison mdicale et n'avait pas pu rattraper le jene jusqu' l'arrive du mois de Ramadan de l'anne suivante. Est-ce que l'amende expiatoire doit tre verse par cette femme ou par son mari?

R. - D'aprs l'nonc de la question, l'amende expiatoire-une mesure de nourriture (madd) pour chaque jour- doit tre verse par la femme et non par son mari.

Q. 816: Un homme a rattraper dix jours de jene et qui commence les rattraper partir du vingtime jour du mois de shaban. Peut-il, dans cette situation, rompre le jene, volontairement, avant ou aprs midi? Quelle est, au cas o il rompt le jene, avant ou aprs midi, la valeur de l'amende expiatoire qu'il doit verser?

R. - Il ne lui est pas loisible, dans la situation en question, de rompre volontairement son jene. Mais s'il le fait avant midi, il n'a alors pas verser d'amende expiatoire. Pourtant il doit verser une amende expiatoire suffisante pour nourrir dix pauvres au cas o il rompt le jene aprs midi. S'il ne peut pas fournir l'amende, il doit faire trois jours de jene.

Q. 817: Une femme tait enceinte pendant deux annes successives et n'a pas pu faire le jene. Quel est le jugement lgal la concernant maintenant sachant qu'elle est en mesure de faire le jene. Doit-elle verser l'amende expiatoire du jene et du rattrapage la fois, ou bien il lui est suffisant de rattraper le jene seul? Et quel est le Jugement concernant le retardement de son jene?

R. - Si elle avait abandonn le jene du mois de Ramadan pour une raison lgale, elle doit seulement rattraper le jene qu'elle avait abandonn. Si elle avait abandonn le jene parce qu'elle craignait pour l'embryon ou pour son autre enfant, elle doit alors rattraper le jene et verser une amende expiatoire d'une mesure de nourriture (madd) pour chaque jour de jene abandonn. Si elle avait retard le rattrapage au del du mois de Ramadan de l'anne suivant, sans raison lgale, elle doit aussi verser, aux pauvres, une amende expiatoire d'une mesure (madd) de nourriture, pour chaque jour de jene retard.

Q. 818: Est-il obligatoire ou non de respecter l'enchanement du rattrapage et de l'amende expiatoire en ce qui concerne l'amende expiatoire du jene?

R. - Le respect de l'enchanement n 'est pas obligatoire.

:








..





  : 7  
23-09-2005, 03:50 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Le rattrapage du jene

Q. 819: J'ai rattraper 18 jours de jene, en raison d'un voyage que j'ai fait pendant le mois de Ramadan, pour l'accomplissement d'une tche de nature religieuse. Quelle est ma responsabilit lgale? Dois-je rattraper le jene de ces jours?

R - Tu dois rattraper le jene du mois de Ramadan non accompli en raison du voyage.

Q. 820: Si on loue une personne pour rattraper le jene du mois de Ramadan et elle rompt le jene aprs la prire de midi, cette personne doit-elle alors verser l'amende expiatoire?

R. - Elle n 'a pas verser l'amende expiatoire.

Q. 821: Des personnes qui ont voyag, pendant le mois de Ramadan, pour l'accomplissement d'une tche religieuse, ce qui ne leur a pas permis de s'acquitter du jene, veulent maintenant, et aprs plusieurs annes de retard, rattraper ce jene. Doivent-elles verser l'amende expiatoire?

R. - Si leur retard dans le rattrapage du jene jusq l'arrive du mois de Ramadan de l'anne suivante est du la continuit de la raison qui les a empches de faire le jene, il leur est suffisant de rattraper le jene
qu 'elles n 'avait pas accompli, sans verser l'amende exiatoire d'une mesure (madd) de nourriture pour chaque jour de jene, et ce bien que la runion, par prvention, du rattrapage et du versement de l'amende soit plus valable. Mais si le retard est du la ngligence et l'absence d une raison valable, elles doivent alors rattraper le jene et verser l'amende expiatoire.

Q. 822: Une personne qui, par ignorance, n'a pas fait la prire et le jene durant dix ans, avant de se repentir et de revenir Dieu tout en dcidant de rattraper ce qu'elle avait manqu. Mais elle n'est pas en mesure de rattraper la totalit du jene rat et ne possde pas l'argent ncessaire pour verser l'amende. Lui est-il loisible ou non de se contenter d'implorer le pardon de Dieu?

R. - Elle ne peut, d'aucune faon, tre dispense du rattrapage du jene. Mais comme elle n 'est pas en mesure de jener pendant deux mois successifs ou de fournir de la nourriture soixante pauvres, pour ainsi s'acquitter de l'amende expiatoire, elle doit alors donner aux pauvres ce qu'elle est en mesure de leur donner, sous le titre de l'aumne.

Q. 823: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui n'a pas rattrap le jene, parce qu'elle ignorait l'obligation de rattraper le jene du mois de Ramadan, avant l'arrive de ce mme mois de l'anne suivante?

R. - L'obligation de verser l'amende expiatoire, pour le retard dans le rattrapage du jene du mois de Ramadan, ne s'annule pas par le fait de son ignorance.

Q. 824: Que doit faire une personne qui a manqu le jene de 120 jours. Doit-elle, ou non, jener soixante jours pour chaque jour de jene manqu? Et doit-elle verser l'amende expiatoire?

R. - Elle doit rattraper le jene du mois de Ramadan qu'elle a manqu. Au cas o l'abandon du jene tait volontaire et sans raison lgale, elle doit alois, en plus du ratrapage, jener soixante jours pour chaque jour de jene manqu, ou fournir de la nourriture soixante pauvres, en donnant soixante mesures (madd) soixante pauvres, raison d'une mesure pour chacun, et ce pour chaque jour de jene manqu.

Q. 825: J'ai fait le jene d'un mois environ, dans l'intention de rattraper ce que j'avais pu ventuellement rat comme jene, ou de gagner la faveur du rapprochement avec Dieu, au cas je n'avais pas de jene rattraper. Est-ce que ce mois de jene peut tre considr comme faisant partie du jene que j'ai effectivement rattraper.

R. - Si vous avez fait le jene dans l'intention de vous acquitter de ce que vous avez, maintenant, accomplir en matire de jene de rattrapage ou de jene recommand, et si, en mme temps vous avez rattraper le jene que vous avez manqu, le jene que vous avez fait peut alors tre considr comme faisant partie du jene que vous avez rattraper.

Q. 826: Une personne ne connat pas le nombre des jours de jene qu'elle a rattraper, au cas o toutefois elle a du jene rattraper et procde ainsi la pratique du jene recommand. Est-ce que ce jene recommand peut tre considr comme faisant partie du jene rattraper au cas o elle le fait tout en pensant qu'elle n'a pas de jene rattraper?

R. - Le jene que l'on fait avec l'intention de le faire en tant que jene recommand ne peut pas tre considr comme faisant partie du jene que l'on a rattraper.

Q. 827: Quel est votre honorable avis en ce qui concerne une personne qui rompt le jene, par ignorance, sous la pression de la faim et de la soif? Doit-elle rattraper le jene seul, ou bien doit-elle verser aussi l'amende expiatoire?

R. - Si la rupture du jene se fait par ignorance et par ngligence, le rattrapage du jene est alors obligatoire avec le versement de l'amende expiatoire, par prvention.

Q. 828: Est-ce que celui qui, au dbut de l'ge de la responsabilit lgale, ne fait pas le jene par incapacit et manque de force, doit rattraper le jene qu'il a manqu, ou bien le rattraper et verser, en plus, l'amende expiatoire?

R. - Si le jene ne constituait pas un vrai danger pour lui, et s'il avait interrompu le jene volontairement, il doit rattraper le jene et verser l'amende expiatoire.

Q. 829: Que peut faire celui qui ne connat pas le nombre de jours pendant lesquels il a interrompu le jene, ni le nombre de prires qu'il a abandonnes? Et quel est le jugement concernant celui qui ne sait pas si sa rupture du jene tait volontaire ou fonde sur une raison valable?

R. - Il peut se contenter de s'acquitter du nombre certain de prires et de jene qu'il avait manqu. Il n 'a pas verser l'amende expiatoire au cas o il doute au sujet de la rupture du jene ne sachant pas si elle tait volontaire ou involontaire.

Q. 830: Est-ce que la personne qui fait le jene du mois de Ramadan et qui ne se rveille pas un jour pour prendre le repas du sahur et, de ce fait, n'arrive pas continuer le jene jusqu'au coucher du soleil, ce qui l'oblige, la suite d'un accident, de rompre le jene... doit-elle verser l'amende expiatoire et rattraper le jene interrompu?

R. - Si elle continue le jene jusqu'au moment o la faim et la soif commencent constituer un danger pour elle et rompt le jene, seulement, dans cette condition, elle doit alors rattraper le jene sans verser l'amende expiatoire.

Q. 831: Quel est ma responsabilit lgale au cas o je doute ne sachant plus si j'avais, ou non, rattrap ce que j'ai rattraper en matire de jene?

R. - Si tu es certain que tu avais rattraper du jene, tu dois alors retrouver la certitude de l'avoir rattrap.

Q. 832: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui n'a pas fait le jene au moment o elle avait atteint l'ge de la responsabilit lgale, ou plutt qui a fait le jene pendant 11 jours et l'a rompu un seul jour midi, ce qui fait qu'elle a rompu le jene pendant 18 jours, sans savoir que, pour ces 18 jours, elle n'avait pas verser l'amende expiatoire?

R - Si cette personne avait rompu le jene du mois de Ramadan volontairement et librement, elle doit alors rattraper le jene et verser l'amende expiatoire, et ce abstraction faite de sa connaissance ou de son ignorance, au moment de la rupture du jene de l'obligation de verser l'amende expiatoire.

Q. 833: Est-ce qu'une personne malade qui a rompu le jene parce qu'un mdecin lui avait dit que le jene lui tait nuisible pour dcouvrir, plusieurs annes plus tard, que le jene ne lui tait pas nuisible et que le mdecin tait dans l'erreur en la dispensant du jene doit rattraper ce jene et verser l'amende expiatoire?

R. - Si, la suite dun rapport donn par un mdecin comptent et sincre, ou a partir de n 'importe quelle autre justification rationnelle, celle personne avait rompu le jene par peur de s'exposer au danger, celle personne doit alors rattraper ce jene sans verser l'amende expiatore.

Q. 834: Quel est le jugement lgal concernant une femme qui a ses

menstruations alors qu'elle est en jene de voeu?

R. - Son jene s'annule avec les menstrations et elle doit le rattraper une fois qu 'elle rcupre sa puret.

Q. 835: Une personne qui habite "Mina' Dayr" a fait le jene partir du premier jour du mois de Ramadan jusqu'au vingt-septime jour. Le matin du vingt-huitime jour, elle a voyag Dubay et y est arrive au vingt-neuvime jour pour trouver que la fte tait dj dclare dans ce pays. Cette personne a depuis regagn son pays (l'Iran). Doit-elle rattraper le jene qu'elle a manqu? Et si elle rattrape un seul jour, le mois de Ramadan serait alors de 28 jours, mais si elle rattrape deux jours, cela poserait un problme puisqu'elle se trouvait, au vingt-neuvime jour, dans un pays o le mois de Ramadan tait termin. Quel est le jugement lgal concernant cette personne?

R. - Si la fte est dclare, dans le pays indiqu, de manire dment lgale, au vingt-neuvime jour du mois, cette personne ne doit alors pas rattraper le jene de ce jour. Mais cela montre qu'elle avait manqu le jene du dbut du mois Elle doit donc rattraper le jene qu'elle a certaInement manqu.

Q. 836: Quel est le jugement lgal concernant une personne qui rompt le jene au moment du coucher du soleil dans un pays donn, puis, voyageant dans un autre pays, trouve que le soleil n'est pas encore couche? Peut-elle consommer de la nourriture dans le pays en question, avant le coucher du soleil?

R. - Son jene est valide et elle peut consommer de la nourriture dans le pays en question avant le couchcr du soleil, car elle avait dj rompu le jene, dans son pays, au moment du coucher du soleil.

Q. 837: Un martyr avait demand l'un de ses amis de rattraper, pour lui, un certain nombre de jours de jene, par prvention. Mais il se trouve que les hritiers du martyr n'ont pas d'engagements ce propos, ce qui veut dire qu'il n'est pas possible de leur parler de ce sujet, alors que l'ami en question trouve de la difficult rattraper le jene qu'on lui avait confi. Y a-t-il une autre solution ce problme?

R. - Si le martyr avait demand son ami de jener, lui-mme, pour lui, les hritiers du martyr n 'on aucune responsabilit ce propos. Et si le jene pose des problmes srieux pour la personne ayant jener en remplacement du martyr, la responsabilit s'annule aussi pour cette personne.

Q. 838: je suis une personne qui doute l'excs ou, en d'autres termes, qui doute jusqu' l'obsession. Mon doute est trs sensible pour tout ce qui concerne les questions religieuses et les ramifications de la religion, en particulier. J'ai connu, pendant le mois de Ramadan pass, deux situations de doute: dans la premire, je n'ai pas pu tre certain d'avoir, ou de ne pas avoir, aval de la poussire paisse, et dans la seconde, je n'ai pas pu tre certain d'avoir, ou de ne pas, avoir crach de l'eau que j'avais introduit dans ma bouche. Ma question est de savoir si mon jene est valide ou non?

R - D'aprs l'nonc de la question, le jugement concernant votre jene est celui de la validit, ce genre de doute n'tant pas prendre en considration.

Q. 839: Pensez-vous que la Tradition Sacre dite de "la Couverture"
(al-Kisa') et qui est tenue de Fatima az-Zahra' (que la paix soit sur elle) est une Tradition authentique qu'on peut lui attribuer lors du jene?

R. - Rien n'empche le fait de la lui attribuer si, toutefois, cette attribution se fait par la refrence exacte aux livres qui citent cette Tradition.

Q. 840: Nous entendons certains savants et autres personnes dire que la personne qui fait le jene recommandable peut, au cas o elle est invite manger, rpondre favorablement l'invitation et manger sans que son jene ne soit annul, et sans perdre la rcompense qui lui est correspondante. Nous vous prions de donner votre avis sur ce sujet.

R. - Accepter l'invitation d'une personne croyante pour rompre le jene, lorsqu'on fait le jene recommandable, est une chose prpondrante du point de vue lgal. Et manger pour rpondre favorablement l'ninvitation d'un frre croyant annule le jene mais
s 'annule pas la rcompense du jene .

Q. 841: Les invocations propres au mois de Ramadan sont connues sous leurs formes ordinaires: invocation du premier jour, invocation du deuxime jour jusqu' l'invocation du dernier jour. Quel est le jugement lgal concernant la rcitation de ces invocations au cas o l'on doute de leur authenticit?

R. - Leur rcitation ne pose aucun problme, au cas o on les rcite tout en esprant qu'elles soient pertinentes et que leur rcitation soit une obissance [ Dieu].

Q. 842: Est-ce que la personne qui a l'intention de jener et ne se rveille pas pour le repas du sahur, ce qui ne lui permet pas, le lendemain, de faire le jene, est elle-mme fautive de ne pas avoir fait le jene, ou bien la faute incombe la personne qui ne l'avait pas rveille? Et est-ce que le jene est valide au cas o l'on ne prend pas le repas du sahur?

R. - La rupture du jene pour une raison qui est l'incapacit de jener, ne serait-ce que parce qu 'on n a pas pris le repas du sahur, n 'est pas une faute ou une dsobissance. De toute faon, cela ne peut aucunement tre la faute d'autrui. Quant au jene de celui qui ne prend pas le repas du sahur, ce jene est valide.

Q. 843: Quel est le jugement concernant le jene du troisime jour de la retraite (i'tikaf) la Mosque Sacre?

R - S'il s'agit d'un voyageur qui a prononc l'intention de rsider dix jours la Sainte Mecque, ou qui a fait le voeu de jener pendant le voyage, il lui est alors obligatoire aprs le jene des deux premiers jours- d'accomplir sa retraite par le jene du troisime jour. Mais au cas o la personne concerne n'avait pas prononc l'intention de rsider, ni fait le voeu de jener pendant le voyage, il ne lui est alors pas valide de jener pendant le voyage et, de ce fait, l'invalidit du jene entrane l'invalidit de la retraite.

:








..





  : 8  
23-09-2005, 04:04 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

La vision du croissant (la nouvelle lune)

Q. 844: Comme vous le savez, la position du croissant la fin du mois (comme au dbut du mois) passe par l'une des trois possibilits suivantes:

1- Le coucher du croissant a lieu avant le coucher du soleil.

2- Le coucher du croissant a lieu en meme temps que le coucher du soleil.

3- Le coucher du croissant a lieu aprs le coucher du soleil.

Nous vous prions de nous clairer sur les questions suivantes:

Premirement: Laquelle de ces trois possibilits est celle qui concide, du point de vue lgal, avec le dbut du mois?

Deuximement: En prenant en considration le fait que ces trois possibilits sont calcules partout dans le monde l'aide de programmes informatiques trs prcis, pourrions-nous profiter de ces calculs pour dterminer le dbut du mois "1'avance, ou bien il est indispensable de voir le croissant l'oeil nu?

R. - Le critre pour dterminer le dbut du mois est la vision du croissant qui se couche aprs le coucher dli soleil et qui peut tre vu, avant le coucher du soleil, l'aide des moyens coutumiers.

Q. 845: Si le croissant du mois de shawwal n'est pas vu dans une ville donne, mais la tlvision et la radio annoncent le dbut du mois de Shawwal; cela est-il suffisant ou bien reste confirmer et authentifier?

R. - L 'annonce est suffisante et n 'a pas besoin d'tre authentifie, si elle donne l'assurance en ce qui concerne le dbut du mois, ou si ce dbut fait l'objet d'un jugement manant de Waly al-Faqih.

Q. 846: Si l'on se trouve dans l'incapacit de dterminer le dbut du mois de Ramadan et celui de la fte bnie du Fitr, en raison de l'impossibilit -due la prsence de nuages ou d'autres lments-de voir le croissant du dbut du mois, sans que les jours du mois de Ramadan ou de sha'ban n'atteignent la trentaine... nous est-il alors loisible, si on vit au Japon, de pratiquer suivant les donnes de l'horizon iranien, ou devons-nous suivre le calendrier? Quel est notre jugement lgal ce propos?

R. - Si le dbut du mois n 'est pas tabli par la vision du croissant, ne serait-ce que dans l'horizon des villes proches les unes des autres ou situes sur un mme horizon, ni par le tmoignage de deux tmoins justes, ni par le jugement manant de l'autorit religieuse, la prvention s'impose alors pour s 'assurer du dbut du mois. Quant la vision du croissant en Iran, qui est situ l'ouest du japon, elle n 'est pas prendre en considration par ceux qui habitent au Japon.

Q. 847: Est-ce que la runion de l'horizon est, ou n'est pas, une condition pour la vision du croissant?

R. - Il suffit de voir le croissant daus les pays unis ou proches les uns des autres, du point de vue de leur horizon, ou dans les pays situs l'est du pays concern.

Q. 848: Qu'est-ce qu'on entend par la runion de l'horizon?

R. - Cela veut dire les pays situs sur une mme longitude. Ainsi, si deux pays ont une mme longitude (dans la terminologie des astronomes), ces deux pays sont alors unis du point de vue de leur horizon.

Q. 849: Est-ce que les habitants d'une ville comme Boushahr peuvent rompre le jene, si le jour de la fte arrive au vingt-neuvime jour du mois Thran et au Khorassan, sachant que l'horizon de Thran et de Khorassan ne sont pas unis avec celui de Boushahr?

R. - Si l'horizon d'une ville diffre de celui de l'autre au point que le croissant vu dans l'une ne pe lit pas tre vu dans l'autre, sa vision dans la ville situe l'ouest de l'autre n 'est alors pas suffisante pour les habitajits de la ville situe l'est, parce que le soleil s'y couche avant l'autre, ce qui n 'est pas le cas de la ville situe l'ouest.

Q. 850: Quel est le jugement suivre par le sujet responsable au cas o les savants d'un seul et mme pays ne s'accordent pas sur l'tablissement de la vision du croissant, sachant qu'il est tabli, pour ce sujet responsable, que tous ces savants sont justes et rigoureux dans leurs recherches?

R. - Si le dsaccord est celui des preuves affirmatives et ngatives, c'est--dir si certains d'entre eux prtendent l'tablissement de la vision du croissant, alors que certains autres affirment l'tablissement de sa non vision, cela veut dire que les deux preuves sont contradictoires. Le sujet responsable doit alors abandonner les deux preuves et pratiquer conformment aux exigences originelles de sa responsabilit. Mais si le dsaccord porte sur l'tablissement de la vision du croissant et sur celui de l'absence d'informations prouvant cet tablissement, c'est--dire si certains d'entre eux prtendent avoir vu le croissant, alors que certains autres prtendent ne pas l'avoir vu, l'avis de ceux qui prtendent l'avoir vu constituent alors -au cas o il y a, parmi eux, deux tmoins justes- une preuve lgale qui doit tre obligatoirement suivie par le sujet responsable. Il en est de mme pour le jugement manant de l'autorit lgale et affirmant l'tablissement de la vision du croissant, ce jugement tant une preuve lgale qui doit tre obligatoirement suivie par l'ensemble des sujets responsables.

Q. 851: Est-ce que la personne qui voit le croissant et sait que l'autorit religieuse de sa ville n'a pas l'occasion de le voir, pour une raison ou une autre, a la responsabilit de l'informer de sa vision du croissant ou non?

R. - Elle n 'a pas l'obligation de l'informer sauf au cas o cela entrane une perversit.

Q. 852: Comme vous le savez, pour la plupart des honorables jurisconsultes, la dtermination du premier jour du mois de shawwal se fait exclusivement partir de cinq voies ne comprenant l'tablissement de ce jour comme tel, pour l'autorit religieuse lgale. Comment alors la plupart des croyants peuvent-ils rompre le jene par le simple tablissement de ce jour, entant que tel, pour les seuls honorables rfrences jurisprudentielles? Et quelle est la responsabilit lgale de la personne qui n'arrive pas la certitude en ce qui concerne l'tablissement de la vision du croissant partir de cette voie?

R. - Tant que l'autorit religieuse lgale ne prononce pas un jugement affirmant l'tablissement de la vision du croissant, le simple tablissement, pour la personne concerne, de cette Vision, n 'est pas suffisante pour qu'elle soit imite par les autres, sauf au cas o l'tablissement de la vision du croissant lui est certain.

Q. 853: Si l'autorit religieuse prononce un jugement stipulant que le lendemain, par exemple, sera le jour de la tte et qu'en mme temps, la tlvision et la radio affirment la vision du croissant dans telle et telle ville.. est-ce que, dans ce cas, la tte est tablie pour toutes les rgions du pays ou, seulement, pour les villes indiques et les autres villes situes sur la mme ligne d'horizon qu'elles?

R. - Si le jugement prononc par l'autorit religieuse lgale englobe toutes les rgions du pays, ce jugement doit tre lgalement considr dans toutes les villes du pays.

Q. 854: Est-ce que la taille peu dveloppe et la subtilit du croissant ainsi que les autres proprits caractristiques du croissant naissant sa premire nuit peuvent tre considres comme des preuves tmoignant que la nuit passe n'tait pas celle du premier jour du mois, mais celle du trentime jour du mois prcdent? Et si le jour de la tte est tabli, pour une personne qui, le lendemain, se rend compte, avec certitude et partir de la mme voie, que ce jour n'tait pas un jour de tte... cette personne doit-elle rattraper le jene du trentime jour du mois de Ramadan?

R. - La taille du croissant, peu ou trs dveloppe, sa haute ou basse altitude par rapport la ligne d'horizon ainsi que la largeur ou la faiblesse de sa luminosit ne constituent pas de preuves lgales tmoignant de sa naissance avant une ou deux nuit Mais si ces proprits fournissent une information au sujet responsable, celui-ci doit alois agir conformment sa connaissance dans ce domaine.

Q. 855: Est-il loisible de partir de la nuit de la pleine lune, savoir de la quatorzime nuit du mois, et la considrer comme un fondement pour un calcul visant dterminer la nuit qui fut celle du premier jour du mois, et ce dans le but de savoir si le jour du doute est, par exemple, le trentime jour du mois de Ramadan, afin de permettre ceux qui n auraient pas fait le jene de ce jour, de savoir premptoirement qu'ils auront l'obligation de le rattraper, et ceux qui auraient fait le jene de ce jour, prsumant ainsi qu'il fait partie de la continuit des jours du mois de Ramadan, de savoir qu'ils n'auront pas le rattraper?

R. - Cela ne constitue pas une preuve lgale de la validit de la proposition avance. Mais au cas o le sujet responsable y trouve une information prcise, il doit alors agir conformment sa connaissance.

Q. 856: Est-ce que la recherche visant voir le croissant du dbut de chaque mois est une obligation du genre kifa'i (voir ce mot) ou une obligation par prvention?

R. - Cette recherche n'est pas, par elle-mme, une obligation lgale.

Q. 857: Est-ce que la dtermination du premier ou du dernier jour du mois bni de Ramadan s'tablit par la vision du croissant ou par rfrence au calendrier, mme si le mois de Sha'ban n'atteint pas le nombre de trente jours?

R. - Cela s'tablit pour la vision du croissant par le sujet responsable lui-mme, par le tmoignage donn par deux tmoins justes, par linformation rpandue quivalente la connaissance, par le passage de trente jours ou par le jugement manant de l'autorit religieuse lgale.

Q. 858: A supposer qu'il soit loisible d'agir partir des dclarations donnes par les autorits de tel ou tel pays au sujet de la vision du croissant et supposer que ces dclarations constituent des critres scientifiques permettant d'tablir l'apparition du croissant dans d'autres pays, doit-on considrer l'Islamisme de ces autorits comme une condition pour ltaction partir des dites dclarations, ou bien il est possible d'agir partir de ces dclarations, mme si les dites autorits sont injustes et tyranniques?

R. - La rfrence sre reste la certitude du sujet responsable pour ce qui est de la viision du croissant dans, la rgion le concernant.

:








..





  : 9  
23-09-2005, 04:10 PM
     78
78   78
 

: 7557

: Sep 2003

: 757

: 15-12-2006 11:56 AM

:

: -

Attention


ces fatawah sont pour Aytoullh al Ouzm Sayed Ali al-Housseini Sstni

:








..






« | »

: 1 (0 1 )
 
:
 

:


. [ 02:50 AM ] .
 

Anwar5.Net

E-mail : yahosein@yahosein.com - -

Powered by vBulletin